Article sud-ouest (17/12/2014)

Des drones au lycée des métiers de l’aéronautique

Des drones au lycée des métiers de l’aéronautiquePascal Arnould fait évoluer ses aéronefs avec précision dans un espace limité. © Photo

Photo J. C.
Il y a quelques jours, Pascal Arnould, ingénieur Ensam et pilote expérimenté d'aéronefs radiocommandés, est venu au lycée Jean-Taris ; il a expliqué aux classes de terminales les technologies mises en œuvre dans les modèles radiocommandés actuels et en particulier dans son hélicoptère Align T-Rex 700E ainsi que dans ses deux quadricoptères DJI F450 dont l'un est équipé pour effectuer des vols en immersion et l'autre des vols automatiques.

« Un aéronef avant tout »

Des explications suivies de démonstrations spectaculaires de vols. Pascal Arnould a précisé : « Un drone est un aéronef doté de fonctions avancées qui lui permettent de prendre des décisions ; c'est un appareil intelligent. Il se pilote également avec une radiocommande mais il peut devenir autonome. On peut par exemple le programmer pour exécuter certaines tâches bien précises (décoller, se rendre à un endroit déterminé, prendre des photos, puis revenir). Il peut également prendre la décision de revenir automatiquement à son point de départ s'il sort de la zone autorisée ou si la batterie est trop faible. » Paul Prévot, professeur enthousiaste, a ajouté : « Les élèves côtoient les avions et hélicoptères sur lesquels ils travaillent au lycée mais peu ont vu un drone. Ils connaissent peu le fonctionnement et le mode de programmation de ce type d'engins. Mais c'est un aéronef avant tout : le lycée des métiers de l'aéronautique Jean-Taris se devait d'aborder le sujet. »

Pour conclure Pascal Arnould a laissé quelques recommandations aux élèves. à ceux qui seraient intéressés, il a conseillé de ne pas s'aventurer seul dans cette activité, d'autant qu'une réglementation stricte limite la liberté d'évolution de ces engins, et de le faire, par exemple, en adhérant à un club d'aéromodélisme.

Jacky Chretien